Le la 432 Hz, un accordage au naturel

 

« Tout être vivant ne peut se comporter qu’en récepteur ou émetteur d’une gamme de fréquence avec laquelle il entre en résonance » Jacqueline Bousquet (Dr ès Sciences, Biologie, Endocrinologie, Biophysique, Physiologie, Immunologie, chercheur honoraire au CNRS, conférencière internationale et écrivain.)

Le la 432 Hz, un accordage au naturel

S’accorder (à) d’autres vibrations… plus naturelles

Voici un article pour tout comprendre des subtilités du la 432 et du la 440. Et pour des vibrations en harmonie avec la nature, il nous faut saisir aussi l’importance de la gamme choisie à partir de la note d’accordage.

  1.  Préambule vibratoire 
  2. Le la 440, la « norme »
  3. Le la 432, dans la gamme tempérée
  4. Le la 432, dans la gamme pythagoricienne

1 Préambule vibratoire

Pour qu’une musique puisse se créer harmonieusement à plusieurs intervenants, il est nécessaire de s’accorder ensemble.

Pour qu’une grande majorité des instruments puissent jouer facilement ensemble, il a été nécessaire d’établir une norme d’accordage. Une norme d’accordage fixe est utile pour les instruments qui demandent beaucoup du temps pour l’accordage (le clavecin, le piano, l’accordéon, l’orgue…). La note de référence pour s’accorder à un diapason est le la.

Il a été choisi au XXème siècle de s’accorder à partir d’un la à 440 Hz. Jusqu’à aujourd’hui, rien ne justifie particulièrement ce choix précis : ni pour la santé, ni en rapport à une logique constructive.

Je vous invite à découvrir les fréquences (notes) engendrées à partir du la 440 et du la 432 dans deux gammes différentes. On comprend ainsi que la norme de référence d’accordage est importante, tout comme la gamme dans laquelle elle est accordée.

« Harmoniser la vie en accord avec les fréquences de la nature et il y aura plus de joie, de bonheur et de beauté dans nos expériences de tous les jours. » Edgar Cayce

2. Le la 440 Hz, la « norme »

A partir du « la » choisi, les autres fréquences sont déterminées mathématiquement : une manière d’étalonner les notes est déterminée créant ainsi une gamme d’accordage spécifique, Né à l’époque baroque et toujours utilisée en 2017, l’architecture fréquentielle de notre musique est principalement la gamme tempérée.

La gamme tempérée est une gamme non naturelle. Elle est appelée également gamme au tempérament égal : c’est un système d’accordage qui divise l’octave en douze intervalles chromatiques égaux. Mais les intervalles entre les notes sont légèrement faux par rapport à la constitution harmonique naturelle des sons.

Tableau des fréquences à partir du la 440 Hz dans la gamme tempérée :

Il n’y a pas de fréquences clés dans ce tableau concernant la fréquence de Schumann et ses résonances, les fréquences sacrées (174, 285, 396, 417, 528, 639, 714, 852, 936) ou les fréquences planétaires (Journée terrestre, 194.18 Hz; Année terrestre, 136.10 Hz; Année platonique, 172.06Hz ; Lune synodique, 210.42Hz; Soleil, 126.22Hz; Mercure, 141.27Hz; Vénus, 221.23Hz; Mars, 144.72 Hz; Jupiter 183.58 Hz; Saturne, 147.85 Hz; Uranus, 207.36 Hz (fréquence d’un sol dièse en la 440 à 207,65…) ; Neptune, 211.44 Hz; Pluton, 140.25 Hz). Remarquons également que seul les « la » ont des chiffres ronds. 

3. Le la 432 Hz dans la gamme tempérée

De plus en plus présent dans les musiques de relaxations, dans les musiques de méditation, de « sound healing », les musiques accordées à partir d’un la 432 Hz apportent un état plus serein, plus reposant car plus proche de nos « symphonies intérieures ». 

Tableau des fréquences à partir du la 432 Hz dans la gamme tempérée :

Toutes les fréquences (notes) sont ici plus graves qu’avec le la 440. On est plus proche de l’harmonie terrestre. On voit ici que le do grave est très proche des 8 Hz, et davantage proche de la fréquence de 7,83 Hz qui correspond à la fréquence de Schumann.

La fréquence de Schumann : c’est le produit de la division de la vitesse de la lumière dans le vide (=300 000 km/sec) par la circonférence moyenne du globe terrestre (environ 38300 km) ce qui  donne 7.83 Hz. Les ondes cérébrales sont en résonances avec ces fréquences très graves et inaudibles.

La fréquence d’un do dièse est de 136,07, très proche (même si pas tout à fait identique) du 136,10 de la fréquence de l’année terrestre. Une fréquence dite relaxante, apaisante, et équilibrante. La fréquence de 136,10 est aussi en lien avec le chakra du coeur.

Notons par ailleurs que l’on retrouve le chiffre 432, 432000 ou encore 4320000 dans différentes astrologies.

L’intérêt du la 432 dans la gamme tempérée est déjà d’offrir des nouvelles fréquences jamais entendues dans la musique en 440. Nous pouvons ainsi résonner (et peut être aussi raisonner) différemment. Expérimenter ces fréquences plus « posées », plus ancrées, c’est changer de cadre, découvrir un nouveau lieu plus propice à un état paisible.

4. Le la 432 Hz dans la gamme pythagoricienne

Changement de gamme d’accordage = changement de fréquences même avec la même note de référence (le la 432 Hz)

Voici le tableau des fréquences à partir du La 432 Hz dans la gamme pythagoricienne :

  • Les notes non altérées (do, ré, mi, sol, la et si) ont des fréquences aux chiffres entiers.
  • Dans cette gamme, nombre de fréquences sont vibratoirement intéressantes : 8hz, 128 Hz, 256 Hz…
  • 8 hz est la fréquence de passage des ondes cérébrales alpha aux ondes cérébrales thêta. En ondes alpha, de 8 hz à 13 hz, on est dans un état de calme et la relaxation légère. En ondes thêta, on est dans un état de relaxation et de méditation profonde. 

 «La musique basée en Do = 128Hz (do 128 Hz, est dans la même gamme pythagoricienne que le la 432hz) soutiendra l’humanité sur son chemin vers la liberté spirituelle. L’oreille interne de l’être humain est construite en C = 128 Hz » – Rudolph Steiner

  • Le 432 Hz est dit être mathématiquement cohérent avec les schémas de l’univers. On comprend alors pourquoi les musiques pour les plantes sont souvent composées à partir d’un la 432 Hz.

Des plantes à la libération spirituel, le la 432 Hz n’a pas encore révéler tous ces bienfaits. Il sera bien sûr nécessaire de revenir plus en détail sur l’intérêt de cette fréquence…

En attendant, le mieux reste de l’expérimenter par soi même et d’en sentir les états générés… Bons ressentis!

(Visited 181 times, 2 visits today)

Commentaire

Le la 432 Hz, un accordage au naturel — Un commentaire

  1. Ping : Le chant des plantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *