Le son des planètes

Le son des planètes

Nous vivions dans un univers où tout est vibration.  Du proton aux planètes et même bien au delà, tout ce qui existe est en mouvement, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, que nous le voyons ou non. 

« Rien n’est permanent sauf le changement. Héraclite d’ Ephèse. »

  1. Voyage sonore dans l’espace : le son des planètes
  2. Voyage sonore dans l’inconscient : massage sonore 

planetes-systeme-solaire

1. Voyage sonore dans l’espace : le sons des planètes

En 1977, la Nasa lance dans l’espace les sondes Voyager. La sonde Voyager 1 a quitté le système solaire en 2013. Pendant le voyage, la Nasa a pu enregistrer le son des planètes. Voici quelques extraits de différentes planètes :

2. Voyage sonore dans l’inconscient : massage sonore

Voici un article réalisé en 2014 par Mlle Liberté après l’expérience de son premier voyage sonore :

MASSAGE SONORE Bien au-delà d’une simple séance de relaxation, le massage sonore vous invite à découvrir une autre part de vous-même.

Si la musique adoucit les mœurs, peut on imaginer qu’elle puisse également apaiser les cœurs, alléger la vie, voire soigner les maux du corps ? Que ce soit en Inde, en Asie ou en Afrique australe, la musique a toujours eu une place prépondérante dans les rites des moines, des gourous ou des chamanes. Depuis les années soixante-dix, la médecine se penche également sur les pouvoirs de la musicothérapie .

Concerto Vibratoire

À l’annonce d’un concerto vibratoire, sorte de massage sensoriel musical à Vincennes, à une station de métro de Paris, je saute donc sur l’occasion pour découvrir cette nouvelle pratique m’attendant avant tout à une belle séance de relaxation. Le rendez-vous est fixé dans un institut de shiatsu, les deux disciplines pouvant être réalisées simultanément notamment pour les femmes enceintes. Le praticien et musicien, Anthony Doux, m’installe sur une table de massage dans une petite cabine douillette et me présente les différents instruments qui me conduiront à la détente. Bols tibétains, carillons, accordinatamboa , tambours et même un accordéon vont m’accompagner dans cet étonnant voyage.

Bien plus qu’un songe

Ting…un petit tintement annonce le départ. Je ferme les yeux. Anthony joue à droite puis à gauche de mon oreille. Ce tintement est comme un appel pour mon cerveau qui semble jouer ainsi dans un espace virtuel, se balançant de chaque côté. Cette présence physique de la musique en moi m’oblige à me concentrer sur l’instant présent. Toute mon attention est captée par le son et je suis très réactive à tout ce que j’entends autour de moi. La première phase débute avec les bols tibétains posés sur la table de massage de chaque côté de mes mollets. Je sens la vibration dans mes muscles comme un doux massage. Cette sonorité particulière me semble hypnotique et je commence un long voyage imaginaire. Me voilà projetée sur le flanc d’une montagne verdoyante, des drapeaux flottent au loin au-dessus d’un monastère tibétain. Les sons émanant de ces étranges récipients deviennent de plus en plus graves. Je suis étonnée par la précision de mon songe éveillé, par la puissance des couleurs de l’habit du moine, jamais une rêverie ne m’a semblé avoir la même intensité dans la précision des images.

Une plongée dans l’inconscient

Un nouveau tintement m’invite à découvrir une nouvelle destination musicale. Tandis qu’Anthony se déplace autour de mon corps, la musique m’amène cette fois à survoler une immense plaine verdoyante. J’entends le chant du chamane. Anthony entame un chant guttural. Et tout d’un coup je me sens projetée dans la pénombre d’une tente de sudation, je pourrais presque sentir la chaleur. J’observe le chamane. Mais rapidement mon esprit s’échappe du tipi suivant le mouvement de la fumée blanche qui s’éloigne dans le ciel rejoignant les nuages. La sensation est puissante. Je sens que la musique touche une partie profonde en moi sans arriver à la définir. J’entends alors une longue respiration. L’accordéon se gonfle lentement et je suis sans difficulté son rythme, ouvrant mes poumons dans une respiration profonde. J’ai l’impression de suivre le reflux des vagues, d’entendre les petits coquillages ramassés par le ressac.

De l’ombre à la lumière

Les tambours se font entendre. Je suis au cœur de l’Afrique dans une chaleur sèche, la terre me semble aride. Leurs battements se font de plus en plus forts autour de moi. Les percussions font vibrer mon ventre d’une manière étonnante. Ce passage me semble presque douloureux dans les sentiments qu’ il dégage. C’est sans doute la partie la plus sombre de mon voyage, qui me tord les boyaux. J’ai l’impression d’être dans un cauchemar. Je ne suis plus dans la lumière, le décor a perdu ses couleurs. Les fortes vibrations ressenties dans mes organes semblent éveiller une douleur profonde, ensevelie au fond de mes entrailles. Anthony reprend son voyage tout autour de mon corps et adoucit mes visions avec la vibration des bols, je me détends. Mon esprit ne vagabonde plus dans des images lointaines, je ne suis plus qu’ un corps soumis à la musique, dans une sensation totale d’être dans le présent. Toute mon attention portée vers la musique et les sensations qu’ elle me procure.

Un bien-être étonnant

Un nouveau tintement comme un signal hypnotique annonce la fin de la séance. Je mets du temps à revenir sur terre. Mon corps est entièrement relaxé, mais la sensation de bien-être va bien au-delà d’une simple séance de relaxation. J’ai l’impression d’avoir été touchée plus profondément, d’avoir remué des émotions, d’avoir participé à un étonnant voyage intérieur. Durant le reste de la journée, je me suis sentie étonnamment légère, un sourire radieux accrochée mes lèvres. En une heure j’ai fais le tour du monde, de mon monde intérieur. La musique a réussi à me toucher émotionnellement à travers mon corps et à m’ouvrir de nouvelles portes de conscience.

Mlle Liberté.

…voici 10 bonnes raisons d’offrir (ou de s’offrir) un voyage sonore…

Un massage sonore à Paris?

 « Lorsque tu voyages, tu fais une expérience très pratique de l’acte de renaissance. Tu te trouves devant des situations complètement nouvelles, le jour passe plus lentement et, la plupart du temps, tu ne comprends pas la langue que parlent les gens. Exactement comme un enfant qui vient de sortir du ventre de sa mère. Dans ces conditions, tu te mets à accorder beaucoup plus d’importance à ce qui t’entour parce que ta survie en dépend. Tu deviens plus accessible aux gens car ils pourront t’aider dans des situations difficiles. Et tu reçois la moindre faveur des Dieux avec une grande allégresse, comme s’il s’agissait d’un épisode dont on doit se souvenir sa vie restante. »(Paolo Coelho)

spirale mandala_eau

(Visited 1 667 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *