La kora, instrument thérapeutique

La kora, instrument thérapeutique

  1. Qu’est ce qu’une kora?
  2. Kora, mythologie et histoire
  3. Le son de la kora
  4. Applications thérapeutiques de la kora

Pour commencer, laissez-vous embarquer par le son de la Kora…

  1. Qu’est ce qu’une kora?

KoraLa kora, est un instrument originaire d’Afrique de l’Ouest, dans une région située entre la Gambie, la Casamance au sud du Sénégal, l’ouest du Mali, la Guinée Bissau et le nord de la Guinée. C’est une harpe luth constituée d’une calebasse, qui fait caisse de résonance, sur laquelle est tendue une peau. La calebasse est traversée d’un manche sur lequel sont installés de 21 à 23 cordes. C’est l’instrument africain à cordes le plus élaboré. Elle serait née autour du XVIII ème siècle mais est certainement l’avatar d’un instrument plus ancien qui aurait évolué, comme le n’goni des chasseurs. D’ailleurs, une autre  évolution de la kora a eu lieu avec l’apparition des mécaniques de guitare et de la corde Nylon qui a contribué à lui donner un son plus cristallin que les cordes en boyaux d’animaux de son origine. La kora a commencé à être connue en Europe et dans le monde dans les années 80 avec la diffusion de la world musique.  On pouvait apprécié par exemple le tube de Mory Kanté : Yéké yéké. Aujourd’hui, le répertoire de la kora se diversifie, on peut l’entendre dans les répertoires traditionnels et dans de nombreux projets métissés comme le Kora Jazz Trio, Ba Cissoko ou Ballaké Sissoko et Vincent Segal au violoncelle.

  1. Kora, mythologie et histoire

koraC’est un instrument sacré joué par les familles de griots principalement Cissoko et Kouyaté et Diabaté. Il existe plusieurs légendes sur son origine, certaines racontent qu’elle a été volée à un génie ou offerte à un griot par un être mythique. On dit que c’est le seul instrument qui ait le droit d’entrer dans une mosquée. D’ailleurs dans certains pays, des versets coraniques sont inclus dans des parties de l’instrument. Il existe un très large répertoire classique de chansons panégyriques et grandes épopées chantés à la gloire des rois et des grands personnages de l’empire Mandingue. Leurs griots ont véhiculé leur mémoire et l’histoire du peuple au travers de leur chants et contes. Mais leur rôle est bien plus complexe, ils sont détenteurs de la tradition orale et de l’art de la parole. Les griots pouvaient faire ou défaire la réputation d’un roi ! Ils jouissent encore aujourd’hui d’un grand prestige.

  1. Le son de la kora…

La kora est un instrument d’une grande douceur avec un large spectre fréquentiel. Le son de la kora transporte, enivre, enveloppe le mental en l’apaisant, c’est un son qui touche le coeur. Le son est scintillant dans l’aigu et chaud dans les graves invitant à un voyage sonore fort agréable.

C’est un instrument polyphonique avec lequel on peut chanter tout en jouant. La kora est un instrument à cordes pincées avec deux rangées de cordes parallèles pour jouer avec la main gauche et la main droite. L’instrument est joué avec les pouces et index, et le placement des cordes permet de jouer en polyrythmie avec une jeu de basse, accompagnement et solo simultanément. Il existe des accordages traditionnels principaux qui ne sont pas nécessairement tempérés sur le diapason de nos gammes occidentales. D’autre part les musiciens africains s’accordent avec le chant ce qui peut donner de grandes variabilités entre les différents joueurs de kora.

On dit que le tambour est plus joué pour les femmes pour disperser avec force les difficultés de la vie, alors que la kora cherche à ouvrir le cœur des hommes de façon subtile

4. Applications thérapeutiques de la kora…

  • Développer l’imaginaire : Tout comme l’accordéon, la kora est un instrument propice à ouvrir l’imaginaire avec une extrême douceur. Ouvrir d’autres possibles, nourrir d’autres chemins…
  • Favoriser le bien être, la détente et le sommeil : A coup sûr, allongez vous à coté d’une kora et laissez-vous emportez par Morphée (je connais même des joueurs de kora qui s’endorment en jouant…)

Dynamiser le cerveau

Techniquement, cela peut s’expliquer par les fréquences aiguës, au son précis, scintillant et fin, souvent répétées à la kora, et au fréquences graves au son doux, chaleureux et apaisant qui viennent ponctuer la musique. 

  • Atteindre l’inconscient : Aidant à la détente, la kora permet de se relaxer et de faire baisser la fréquence de nos ondes cérébrales et douvrir le coeur des hommes comme il est cité plus haut dans l’article…
  • Ancrer les histoires constructives au niveau inconscient : la kora est l’instrument dont se servent les griots détenteur de la tradition orale. On peut penser que la musique des griots à la kora favorise et aide les enseignements, l’apprentissage et également l’apprenti-sage. La rapidité des notes aiguës entraîne ainsi un esprit lucide et clairvoyant.
  • Synergie : la kora est instrument qui permet de parler et de chanter tout en jouant et de bénéficier ainsi des vertus du Verbe et du chant. Cet instrument se marie également bien avec tous les instruments!!

La kora ouvre ainsi les portes de nos symphonies intérieures et sa musique est comme un baume pour le coeur, un soin sonore, offrant des sensations identiques au massage sonore

Voici une vidéo de Toumani Diabaté, fermez les yeux, écoutez, ressentez…

Article co-écrit avec Loic Defert, joueur de Kora! Thank you Loic!

Pour vivre un massage sonore sur Paris, c’est ici, cliquez!

(Visited 2 137 times, 1 visits today)

Commentaire

La kora, instrument thérapeutique — Un commentaire

  1. Ping : SOLUTIONS MUSICALES POUR BIEN-ÊTRE GLOBAL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *