Clé du bonheur : « avoir, faire, être, sentir » Inverser la tendance par la musique et les massages sonores

Clé du bonheur: « avoir, faire, être, sentir »

Inverser la tendance par la musique et les massages sonores

Il est des façons de voir les choses (comme le verre à moitié plein et le verre à moitié vide) qui peuvent transformer notre quotidien…

  1. Ecueil du « Avoir, faire, être, sentir »motivations
  2. Bénéfice du « Sentir, être, faire, avoir »
  3. Musique et massages sonores pour développer le « senti »

 

1/ Ecueil du « Avoir, faire, être, sentir »

Quand la pensée est conditionnée sur ce principe : Avoir (de l’argent…) pour Faire (ce qu’il nous plairait…) pour Etre et Se Sentir (heureux…), c’est très souvent une source de souffrance, de labeurs et d’attentes décevantes. Comprenons pourquoi :

Avez-vous remarqué que souvent en début de journée, on se fait la liste de ce que l’on va devoir faire? Et en fin de journée la liste de ce qu’on a fait ou pas encore fait? Puis la liste de ce que l’on fera demain? De la même façon avec l’Avoir, on se demande ce que l’on va obtenir aujourd’hui, ce que l’on peut obtenir demain, ce que l’on voudrait obtenir l’année prochaine…

Mais rien ne bouge réellement malgré toutes ces bonnes intentions…

Tout cela s’inscrit bien souvent dans un système de pensée qui est le suivant :

« Quand j’aurai … Je ferai… Je serai … Je me sentirai »

N’entendons nous pas autour de nous, des personnes qui disent : « Quand j’aurai de l’argent, je ferai tout-ce que je veux, et je serai heureux »

Autrement dit, la façon de pensée et de vivre commence par l’espérance d’avoir (plus tard), pour pouvoir faire (plus tard) ce que l’on voudra et pour pouvoir être heureux (…plus tard). Ainsi, nous nous plaçons toujours dans le futur et jamais dans le présent qui est pourtant le seul instant où nous puissions être heureux. 

L’écueil de ce système de pensée est qu’il est basé sur une croyance, sur une espérance d’obtenir quelque chose… (peut être demain, peut être tout à l’heure, peut être dans 10 ans…) pour être heureux et de croire qu’il y a certaines conditions dans le Avoir et le Faire au bonheur.

« Quand je partirai de chez mes parents, je serai tranquille, je serai libre »,

« Quand j’aurai une voiture, je serai heureux »,

Quand j’aurai un travail, je pourrais m’offrir tout ce que je désire et cela me comblera »,

Quand je serai marié, je serai épanoui »,

Quand je serai à la retraite, je me sentirai enfin moi-même, je pourrais faire tout ce que je veux »

Au fur et à mesure, le fait de repousser le moment où l’on s’accordera le bonheur de vivre, fait qu’il est possible de le repousser toute la vie…

rire en musique

Réveillons-nous en trompette, le bonheur c’est maintenant! Demain n’existe pas!

Se demander « Comment je veux me sentir aujourd’hui? »

aide à vivre au présent, à se positionner en responsable,

 et aide à gagner en confiance et en actions nouvelles.

2/ Bénéfice du « Sentir, être, faire, avoir »

En reversant la tendance, et en apprenant à sentir et à être en premier, l’action du faire et le gain de l’avoir ne sont plus des attentes ou des frustrations, mais des cadeaux et des joies. En effet, si je me sens déjà bien (sans rien faire), si j’ai conscience de l’importance de qui je suis (sans la volonté de le prouver) et si je m’aime suffisamment (sans besoin de convenir à quelqu’un pour me sentir aimé), alors tout ce que je vais faire et avoir sera sans souffrances car sans attentes au niveau de l’égo.

Une des clés du bonheur est de développer le « senti » qui est le « Comment je me sens? », plus proche du sentiment que de l’émotion.

silence méditation


Quelques conseils pour mieux se cerner:

  • Se poser souvent la question « Comment je me sens dans cette situation? »
  • Devenir plus précis dans son « senti »
  • Développer sa liste de « senti »
  • Prendre un temps le soir pour se remémorer les « sentis » de la journée :

Est-ce que je me suis senti/e : à l’aise, paisible, passionné/e, radieux/se, rempli/e, enchanté/e, plein d’affection, allégé/e, pétillant/e, enflammé/e, ému/e, captivé/e, calme, léger/e, stimulé/e…

Est-ce que je me senti/e : chagriné/e, déçu/e, démuni/ », effondré/e, mal à l’aise, lourd/e, à bout, accablé/e, apeuré/e, timide, honteux/se, glacé/e, déstabilisé/e, agité/e, envieux/se, mécontent/e, caché, exaspéré/e…

gai-rire-en-musique.jpeg

3) Musique et massages sonores pour développer le « senti »

La majorité des musiques, ainsi que les massages sonores ont la particularité de nous amener dans l’instant présent. Le toning, les musiques filtrées (Tomatis, Hypérion, Holopsonie…), les mantras, le chant des voyelles, le chant diphonique et les voyages sonores sont autant de moyens musicaux pour développer le Etre et le Sentir. Le massage sonore, espace-temps sonore et musical, se créée sur l’instant pour une ou plusieurs personnes, ouvrant la porte du présent.

Voici comment un massage sonore aide à développer le « senti » :

  • en développant les perceptions et sensations physiques
  • en permettant le lâcher prise
  • en développant la lucidité
  • en agissant en même temps sur les corps physique, émotionnel et mental.
  • en permettant une re-connexion à soi
  • en offrant un voyage sonore propice à développer l’imaginaire

Découvrez différents massages sonores sur le site www.symphonies-interieures.com

Pour vivre un voyage sonore chez soi :

découvrez gratuitement l’album Concerto Vibratoire en vous inscrivant sur ce blog.

(Visited 107 times, 1 visits today)

Commentaire

Clé du bonheur : « avoir, faire, être, sentir » Inverser la tendance par la musique et les massages sonores — Un commentaire

  1. Ping : Le bonheur. Lecture et sensations par la musique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *